Zampano - la vie... .punk !

Textes

ZAMPANO
13, rue du Dr Dreyer Dufer
95570 BOUFFÉMONT
FRANCE

Retour à l'accueil de la rubrique Textes

Le punk stupéfiant

téléchargement de Zampano - Le punk stupéfiant.mp3
écouter MP3 Le punk stupéfiant - Zampano
Insérer Le punk stupéfiant dans un blog

Après trois semaines entières
D'un bonheur que rien n'altérait
Mon amante dont j'étais si fier
Un triste matin me plaquait
Pour calmer mon âme chagrine
Je résolus en un sursaut
De me piquer à la morphine
Ou de priser de la coco
Mais ça coûte cher tous ces machins
Alors pour fuir mon noir destin...

J'ai fumé de l'eucalyptus
Et je m'en vais à la dérive
Fumant comme une locomotive
Avec aux lèvres un rictus
J'ai fumé de l'eucalyptus

Dès lors mon âme torturée
Ne connut plus que d'affreux jours
La rue du désir fut barrée
Par les gravats de notre amour
J'aurais pu d'une main câline
Couper la traître en p'tits morceaux
La r'coller à la sécotine
Pour la r'découper aussitôt
Mais je l'aimais tant l'animal
Alors pour pas lui faire de mal

J'ai prisé d'la naphtaline
Les ch'veux hagards, l'œil hérissé
Je me suis mis à me fourrer
Des boules entières dans les narines
J'ai prisé d'la naphtaline

Qu'ai-je fait là Jésus, Marie ?
C'est stupéfiant comme résultat
Au lieu de m'alléger la vie
Je m'suis alourdi l'estomac
J'ai dû prendre du charbon Belloc
Ça m'a fait la langue toute noire
Que faire alors? J'ai, pauvre loque,
Essayé un autre exutoire
Car le pire c'est que j'ai pris l'pli
Et c'est tant pis quand le pli est pris

Je me pique à l'eau d' Javel
Pour oublier celle que j'aime
Je prends ma seringue et j'en bois même
Alors il me pousse des ailes
Je me pique à l'eau d' Javel

Paroles de R.Carcel, H.Cor et P.Olive


After 3 full weeks
Of a happiness that nothing alter
My mistress of which I was so proud
A sad morning chucked me
To calm down my morose soul
I resolve in a start
To fix myself with some morphine
Or to snuff some coco
But it's expensive all these things
So to flee my black destiny...

I smoked eucalyptus
And I go away to drift
Smoking like a engine
With a rictus on my lips
I smoked eucalyptus

Consequently my tortured soul
Knew only frightful days
The street of the desire was bar
By the rubble of our love
I could with a cuddly hand
Cut the traitress in small pieces
Restick her with some seccotine
To recut her immediately
But i liked so much that girl
So to not make her bad ...

I snuffed mothballs
My hair haggard, my eyes bristling
I put myself to stuff
Entire balls in my nostrils
I snuffed mothballs

What did I do Jesus, Marie ?
It's an astounding result
Instead of alleviate my life
I make heavy my stomach
I had to take some charbon Belloc
It made my tongue black
What can I do know ? I've, poor wreck,
Try a new outlet
'cause worst is that I took the fold
And it's over when the fold is taken

I fix myself with Javel water
To forget the one I love
I took my syringe and I drink too
Then it thrust me wings
I fix myself with Javel water

Lyrics : R.Carcel, H.Cor et P.Olive